Compte-rendu de réunion du lundi 13 mars 2017

Sujet principal : restauration scolaire

 

Présents :

Mme DUMASDELAGE, Adjointe au Maire

M. GUILLOUMY, Adjoint au Maire

M. MAZEAU, Responsable de la cantine centrale

Mme RESTOUEIX, Responsable du service Education

Mme VEYRIER, représentante de parents d’élèves Chantemerle élémentaire

Mme DELAGE, représentante de parents d’élèves Chantemerle élémentaire

Mme LABETOULLE, représentante de parents d’élèves Chantemerle élémentaire

Mme MAZIERE, représentante de parents d’élèves Chantemerle maternelle

Melle CHEVALIER, Directrice de l’école maternelle Chantemerle

Mme CHAZELAS, Directrice de l’école élémentaire Chantemerle

 

 

Déroulement :

 

Cette réunion a été provoquée par la Mairie, suite aux deux conseils d’école où le point de la restauration a été abordé. Dans un souci d’apaisement, de franche discussion et de clarification, les personnes concernées ont été invitées moins d’une semaine après les conseils d’école, ce que tout le monde s’est accordé à reconnaître positif.

 

Les parents ont évoqué des problèmes de diminution de quantité au moins pour le premier service à l’élémentaire, de diminution de qualité ressentie par leurs enfants. Constat complété par un appel d’une représentante de parents de Cachin. Un changement de contenu de repas semblait notable (moins de préparation). De plus, certains enfants se plaignent d’être pressés par le personnel qui crie beaucoup.

Pour la maternelle, peu de retour des enfants bien sûr, vu leur âge, mais des constats effectués par les enseignants ou le personnel qui mange à la cantine.

 

Monsieur Mazeau a confirmé que la répartition des quantités se faisait par la responsable de la cantine sur place. La totalité des repas est livrée en une fois. Les repas pour les enfants qui bénéficient d’un PAI sont nominatifs. Il ne doit donc pas y avoir d’erreur.

Une réunion en interne est prévue avec le personnel de l’élémentaire afin de recadrer les missions, les tâches et les horaires, ainsi que la conduite à tenir avec les enfants (autorité, temps du repas à respecter). Les représentantes de parents d’élèves suggèrent un affichage avec des images ou des règles de conduite à tenir. Ex : droits et devoirs à la cantine.

 

 

Mme Dumasdelage et M. Guilloumy expliquent que des travaux d’insonorisation du réfectoire vont être entrepris car la résonance nuit également à l’ambiance du repas.

 

 

De plus, la cantine centrale est vieillissante et le personnel travaille dans des conditions peu confortables pour préparer plus de 1 000 repas par jour dont 850 pour les enfants des écoles. Un projet de construction d’une nouvelle cantine centrale est en cours. Des études pour choisir le terrain sont en cours. Evoquer l’horizon de sept 2019 semble raisonnable.

 

 

M. Mazeau propose aux représentants de parents d’élèves qui le souhaitent de venir visiter la cantine centrale.

 

 

Melle Chevalier déplore les pique-nique industriels fournis par la cantine lors des sorties. Ils ne sont pas aimés par les enfants et génèrent des déchets énormes !  Elle comprend la difficulté de la tâche à accomplir mais demande si des pique-nique plus sains peuvent être préparés (baguette, jambon, camembert...) Des bouteilles d’eau et des gobelets conviennent mieux que des petites bouteilles individuelles jetées à peine entamées.

Dans le cas contraire, les pique-nique seront demandés aux familles.

 

Pour l’opération « un fruit à la récré », les compotes à boire revenaient souvent…. Unanimement, les écoles refusent les « quartiers de pomme emballés ». Ils vont, selon elles, à l’inverse du but éducatif recherché.

 

Melle Chevalier insiste sur l’Education à l’alimentation de qualité qui doit aller dans le sens de l’Education à l’Environnement et au Développement Durable que nous menons en classe pour former les futurs consommateurs. Mme Chazelas évoque le projet de composteur à l’élémentaire. En maternelle, des actions seront également menées dans ce sens.

Propositions faites pendant la réunion :

-          Favoriser les fruits et légumes de saison, quitte à en avoir une moins grande diversité

-          Pour le fruit à la récré, limiter les compotes à boire qui occasionnent une grande quantité de déchets et penser que les enfants de l’élémentaire mangent dans la cour (donc des kiwis sont impossibles à manger)

-          Limiter dans la mesure du possible les préparations industrielles.

 

M. Mazeau assure que la viande est labellisée ou blasonnée. La volaille est de label rouge. Les œufs sont frais.

 

Mme Dumasdelage indique que les relations au sein de la cantine centrale et entre M Mazeau et la Mairie sont très bonnes car il fait preuve d’écoute et de bienveillance envers le personnel.

 

Un questionnaire va être proposé prochainement aux enfants et/ou aux familles afin d’améliorer ce qui peut l’être.

 

 

La discussion ouverte et conviviale a permis de faire émerger des difficultés mais aussi de répondre à certaines interrogations. M. Mazeau a pris note des remarques et s’est expliqué sur les difficultés du fonctionnement d’une cantine centrale produisant autant de repas.

Nous souhaitons tous que la discussion et l’échange soient constructifs et qu’il en soit de même à l’avenir.

 

 

 

Secrétaire de séance

Melle Chevalier